Histoire et Patrimoine de Saint-Paul

Publié le par AN LEBON

 

Une nouvelle catégorie sur « Idées et Réalités » : « Histoire et Patrimoine de Saint-Paul ».

 stpol3.JPG

Photo : Les aménagements routiers à l’entrée de Saint-Paul (le centre-ville).

            À la découverte du site archéologique rue Lenormand à Saint-Paul, Alexis Miranville, un historien qui se passionne pour le patrimoine de sa commune, et qui a argumenté contre le contenu programmatique du projet de MCUR de la précédente majorité régionale lequel a été définitivement écarté par Didier Robert le nouveau président du Conseil régional, n’avait pas donné son point de vue sur ce nouveau site patrimonial. Les fouilles momentanément interrompues en raison des travaux au centre-ville avaient laissé l’opinion publique sur sa faim.

            Pourtant, il avait déjà suggéré une piste pour comprendre cette implantation à partit de ses recherches sur un tailleur de pierre talentueux de Saint-Paul, l’esclave Elie EUDOR ; il m’a donné des indications précises, puisqu’il est indisponible actuellement, pour que je saisisse mieux les différents éléments, et une logique sur l’ensemble pour mieux sortir d’une énigme.

            Toutes les pièces de ce dossier seront bientôt montées sur http://www.idrea.info, sous une rubrique, une catégorie dans le blog, «  Histoire et Patrimoine de Saint-Paul », où d’ailleurs il interviendra régulièrement pour éclairer les citoyens sur les différents thèmes patrimoniaux de la commune et les emmener sur les chemins de l’Histoire de la Réunion. Son ambition est de faire en sorte que la recherche des experts soit suivie et prise en compte par le plus grand nombre.

            Tout le dossier qui sera bientôt présenté ici tourne autour de la vie d’Elie EUDOR. Alexis Miranville avoue qu’il avait pensé depuis longtemps à publier le résultat de ses recherches sur ce sujet dans le but de faire en sorte que Saint-Paul honore mieux et en pleine connaissance de cause cet homme, et la découverte près de la mairie lui donne l’occasion d’aller dans ce sens. Pour montrer que « le cas d’Elie EUDOR est aussi une bonne illustration de la diversité des situations de servitude et des relations maîtres-esclaves à la Réunion ».

            Il s’agit aussi pour lui d’enclencher une collaboration plus large sur ce blog : tous les passionnés du patrimoine archéologique de la commune, quelles que soient leurs compétences précises, sont invités à apporter ici leurs analyses, leurs questionnements, leurs certitudes.

            Pour l’instant une chose est sûre : il s’agit d’éclairer la vie de cet esclave parce que son nom colle à divers sites de Saint-Paul, par ses signatures sur la pierre.

            Naturellement, un soin particulier sera porté à bien distinguer la réalité connue des hypothèses qui tiennent la route, de celles qui n’insultent pas l’avenir, et de ce qui est la conviction des uns et des autres en ce qui concerne le lien entre le site de la rue Lenormand et Elie EUDOR. Alexis Miranville en tant qu’historien est tenu par la rigueur dans la démarche et la prudence dans les conclusions à en tirer ; mais un simple citoyen passionné d’histoire peut aller un peu plus loin et afficher ses convictions.

Aimé LEBON

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article