A propos de la création de "Citoyen 974"

Publié le par AN LEBON

À propos de la création de « Citoyen 974 »

cg2.JPG
Photo: Le Conseil général de la Réunion. 

Toute structure d’information qui vise à éclairer les citoyens sur les positions des partis et autres mouvements politiques, surtout quand leurs représentants sont aux affaires et entendent inscrire leur action dans la durée, est plus que nécessaire aujourd’hui. « Citoyens 974 » arrive sur toute la scène régionale, pour le bonheur des autres associations de ce type qui peinent tellement la tâche est difficile, comme « Somin Féklèr » sur le territoire de la commune de Saint-Paul. La pédagogie de l’information est un des rares domaines où les bénéfices des actions entreprises s’additionnent malgré tout, parce que c’est un cheminement concret vers l’amélioration d’un bien-être complet et durable de la population qui est proposé, bien au-delà des déclarations d’intention des uns et des autres. La politique n’est pas seulement une affaire de professionnels qui en vivent et qui ne deviennent pour beaucoup un tant soit peu des acteurs que le temps des grands rendez-vous électoraux que les institutions mettent périodiquement en place.

Paradoxalement, c’est à un moment de développement important des médias (écrits, audiovisuels, et Internet), et à une période où la communication des élus s’hypertrophie (il n’y a qu’à voir la progression des budgets de communication à tous les niveaux de l’organisation du pays) que l’incompréhension entre les décideurs et la population prend des proportions inquiétantes. La raison est simple : chacun responsable déroule son discours, mais il n’y a pas avec les autres (concurrents, adversaires, associations et professionnels des médias) de véritables confrontations des logiques et des arguments techniques utilisés.

La décentralisation a pour but de rapprocher la décision de la base, et avant elle le montage des projets. Et l’on constate qu’aujourd’hui les citoyens les plus engagés ont autant, pour ne pas dire plus, de mal à avoir des informations complètes sur le travail des élus et les choix de gouvernance dans les exécutifs. Le dialogue espéré n’est pas du tout au rendez-vous quand les conflits se présentent. Lorsque les mêmes se retrouvent dans l’obligation d’avoir recours à la loi, ils se heurtent à des pouvoirs qui souvent font une obstruction stratégiquement déterminée en utilisant tous les recours possibles pour gagner du temps et décourager les plaignants, quitte à perdre in fine devant les tribunaux, ce qui leur est totalement indifférent vu que c’est l’argent public qui est utilisé pour leurs manœuvres.

Il faut sauver la décentralisation et la démocratie locale. Aux citoyens de se prendre en main pour apporter directement leurs contributions au débat pour une meilleure marche de la société !

Publié dans Politique régionale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article